Jean-Paul Zennacker

Jean-Paul Zennacker

Révélé au public il y a quarante ans dans les rôles principaux des grandes séries télévisées La Poupée Sanglante puis L’Ile aux Trente Cercueils, Jean-Paul Zennacker a interprété une soixantaine de rôles centraux à la télévision et au théâtre.
Ayant obtenu au Conservatoire national supérieur de Paris le premier Prix classique et un premier Prix moderne ainsi que le Prix Colonna-Romano de tragédie, il devient pensionnaire de la Comédie-Française qu’il va quitter pour tourner à la télévision, d’abord dans le rôle masculin principal d’Une Lumière dans la nuit, puis dans Salomé, d’Oscar Wilde où aux côtés de Ludmila Tchérina (Salomé), de Jean Servais (Hérode) et de Madeleine Sologne (Hérodias) il sera Jean-Baptiste. A la télévision, il sera ensuite notamment Retz dans Le cardinal de Retz, Jean dans Le Retour de Jean, Untel dans Vie et mort d’Untel, Saint-Fiacre dans L’Affaire Saint-Fiacre, etc… Au théâtre; après Une anguille pour rêver au Théâtre 347 aux côtés de Jany Holt et de Christiane Minazzoli, puis la création dans les rôles principaux de Deutsches Requiem puis de Skandalon au Théâtre Daniel Sorano, il sera notamment Othello dans Othello pour Les Tréteaux de France, Freud dans Dora au Théâtre Paris-Nord, Hamlet dans Hamlet au Théâtre des Célestins à Lyon, Aïrolo dans Mangeront-ils ? de Victor Hugo au Théâtre La Bruyère, à l’Hôtel de Sens puis à la Conciergerie, Buridan dans La Tour de Nesle au Théâtre Présent puis au Théâtre Marigny (180 représentations), Kean dans Kean au Théâtre Marigny… En 1982, il fait reconstituer à Paris en grandeur nature la scène du Globe sous chapiteau géant et y monte Hamlet y  jouant le rôle titre avec Georges Marchal, Maria Mauban, Jean-Marie Proslier, Jean Davy, Michel Favory, Jean-François Poron… De 1983 à 1986, il dirige la troupe des Acteurs de l’Ile-de-France qui donnera 115 représentations dans quarante villes de la région capitale ainsi qu’en tournée. En 1986, il s’installe au Canada où il tourne à nouveau pendant plusieurs années pour la télévision et joue au théâtre à Montréal (Le Lion en hiver). Revenu en Europe, il y aura notamment comme acteur central et metteur en scène : La Dernière nuit de Dom Juan, d’E. Rostand, L’Interrogatoire de V. Volkoff, Mangeront-ils ? de Victor Hugo et Kean d’Alexandre Dumas, L’extravagante Croisade d’un Révolutionnaire obèse d’Arrabal. Il joue notamment les rôles principaux dans Cinéma Parlant au Théâtre des Mathurins, de Calogero dans La Grande Magie d’Eduardo de Filippo au Théâtre de la Tempête puis au Théâtre Hébertot, de l’acteur dans Visiteurs de Botho Strauss au Théâtre de L’Etoile du Nord. Il crée Le Rebelle puis Premier Combat (texte de Jean Moulin). Puis il jouera le rôle central de Sacrés Jeudis au Splendid, avant ceux de l’Inquisiteur dans Charlotte Corday de Daniel Colas au Petit Hébertot et de Pablo Neruda dans Ardente Patience de l’auteur chilien Antonio Skarmeta sur la scène nationale de Cergy, spectacle qui sera repris au Théâtre Jean Vilar de Vitry puis à la Cartoucherie (Théâtre de l’Epée de Bois)…. Depuis 2007, il conduit LE DOMAINE DE L’ACTEUR au centre de la France, qui se consacre à la création d’œuvres nouvelles et à la formation et à l’entrainement continus des acteurs. Deux de ses mises en scène ont représenté la France au Festival européen (« Garden of Geniuses« ) en Russie. Cet été, il a créé comme interprète central adaptateur et metteur en scène : MAUPRAT, d’après le roman et la pièce de George Sand (Festival d’Acteurs en Berry – août 2015). Il monte Comme il vous plaira, de Shakespeare avec les comédiens de la Compagnie Raymond Acquaviva (représentations au Théâtre des Béliers puis en août en Festival).