Michel Fau

Michel Fau

Après une formation avec Yves Pignot et Julie Ravix, Michel Fau entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Pierre Vial, Michel Bouquet et Gérard Desarthe. Sa rencontre avec Olivier Py sera fructueuse puisqu’il jouera dans plusieurs de ses mises en scène, dont La Servante, Le Visage d’Orphée , L’Apocalypse Joyeuse , Le Soulier de Satin de Paul Claudel, L’Orestie d’Eschyle, Les Enfants de Saturne. Il travaille également sous la direction d’Eric Vigner dans Othello de Shakespeare , d’Emmanuel Daumas dans L’Ignorant et le Fou de Thomas Bernhard , de Juliette Deschamps dans Le Banquet de Platon, de Sébastien Rajon dans Le Balcon de Jean Genet , de Paul Desvaux dans Les Brigands de Schiller , d’Olivier Desbordes dans Le Lac d’Argent de Kurt Weill et Dédé de Christiné, de Philippe Calvario dans L’Amour des trois oranges de Prokofiev , de Jean-Michel Rabeux dans L’Homosexuel de Copi et Feu L’amour de Georges Feydeau , de Jean Gillibert dans Athalie de Racine, de Stéphane Braunschweig dans Le Marchand de Venise de Shakespeare, de Jean Macqueron dans Hyènes de Christian Siméon , de Pierre Guillois dans Pélléas et Mélisande de Maeterlinck, de Jean-Claude Penchenat dans Peines d’amour perdues de Shakespeare , de Jean-Luc Lagarce dans La Cagnotte de Eugène Labiche , de Laurent Gutmann dans Le Nouveau Menoza de Lenz , de Gilberte Tsaï dans Tableaux Impossibles , de Gabriel Garran dans Fragments d’une Lettre d’Adieu de Normand Chaurette, de Jacques Weber dans Le Misanthrope de Molière . On a pu le voir au cinéma dans des films réalisés par Albert Dupontel, Dominik Moll, Olivier Py, Sophie Blondy, François Ozon, Benoit Jacquot, les Quiches, Noémie Lvovsky. Il apparait également à la télévision notamment dans le feuilleton Le Réveillon des bonnes réalisé par Michel Hassan. Son attrait pour le music-hall et la revue l’amène à créer un spectacle musical au théâtre du Rond-Point en 2010. C’est donc en tant que chanteur qu’il interprète seul en scène L’impardonnable revue pathétique et dégradante de Monsieur Fau un hommage fantaisiste à la comédie musicale, l’opérette et au récital de chansons d’amour. Et en 2013, il met en scène et joue l’opérette Ciboulette de Reynaldo Hahn En 1998, il reçoit le prix Gérard Philipe pour son interprétation du monologue Hyènes de Christian Siméon. En 2006, il joue Illusions comiques d’Olivier Py au Théâtre du Rond-Point et reçoit le prix du meilleur comédien du syndicat professionnel de la critique. Michel Fau a aussi une activité de metteur en scène de pièces de théâtre et d’opéra avec Thérèse Raquin d’après Zola, La Désillusion de Frédéric Constant, Créanciers de Strindberg, American Buffalo de David Mamet, Le Condamné à mort, monodrame de Philippe Capdenat d’après Genet, Tosca de Puccini, Cosi Fan Tutte de Mozart, Rigoletto de Verdi, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, Madame Butterfly de Puccini, Bastien et Bastienne de Mozart. En 2011 il présente Britannicus de Racine avec Geneviève Page au Festival de théâtre de Figeac. En 2013, Michel Fau dirigie la comédienne Léa Drucker dans Demain il fera jour d’Henry de Montherlant. En 2014, il met en scène et joue le Misanthrope aux côtés de Julie Depardieu et d’ Edith Scob, ce qui lui vaut 2 nominations aux Molières ) En 2015, il met en scène et joue actuellement au Théâtre de l’Oeuvre Un amour qui n’en finit pas d’André Roussin avec Léa Drucker, Pascale Arbillot, Pierre Cassignard. Puis, en septembre 2015, il jouera et mettra en scène Fleur de Cactus de Barillet et Gredy, avec Catherine Frot. Michel Fau a également une activité d’enseignant au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris ainsi qu’au cours Florent.