Hommes au bord de la crise de nerfs

Hommes au bord de la crise de nerfs

« Quatre pièces en un acte de Feydeau au tournant du siècle, quatre situations délirantes qui font notre plaisir et feront je l’espère le votre ou les mots d’esprit fusent, ou l’agitation est à son comble et où les hommes sont au bord de la crise de nerfs. »

Raymond Acquaviva, metteur en scène

Assisté de Florent Mousset

Musique de Christophe Charrier

Distribution complète en bas de page

 

On purge bébé

C’est le couple industriel, du  fabricant de porcelaine  angoissé car il est sur le point recevoir à déjeuner un commanditaire pour signer un gros contrat et qui voit sa femme venir le houspiller avec ses bigoudis sur la tête et son seau hygiénique à la main  parce que leur fils est constipé.

Feu la mère de madame

C’est le couple populaire du caissier des galeries Lafayette qui rentre d’un bal costumé  à 4h du matin à qui la femme fait une scène avant qu’on vienne lui annoncer la mort  de sa belle mère.

Mais ne te promène donc pas toute nue

C’est le couple politique du député qui devrait bientôt avoir le portefeuille de la marine mais dont la femme a la fâcheuse tendance de se promener en chemise transparente dans l’appartement  alors que Clemenceau habite en face et qu’un journaliste doit venir l’interviewer.

Hortense a dit : Je m’en fous !

Le couple bourgeois Un dentiste avec une clientèle conséquente qui est sans arrêt dérangé dans les soins donnés à ses patients par sa femme, qui veut absolument que son mari renvoie Hortense, la bonne, car elle lui a répondu « Je m »en fous ! »